Faire la volonté de Dieu

10 septembre 2013

« Me voici Seigneur, je viens faire ta volonté ! » Ps 39

« Parle, Seigneur, ton serviteur écoute ! » 1 Samuel 3,10

Autant de paroles de la Bible que nous voulons mettre en pratique !

En quoi est-ce si difficile pour nous ? Pourquoi notre cœur crie : « Seigneur je veux faire ta volonté ! », alors que notre raison s’y refuse ?

Le cœur à cœur avec Jésus que j’offre pendant l’oraison ne suffit-il donc pas à me faire progresser dans l’écoute de sa parole ? Y a-t-il une opposition entre mon cœur et mon intelligence, mon âme et ma raison ? D’où vient ce blocage ?

Pourquoi et comment je ferme la porte de mon intelligence à la conversion ?

« Me voici Seigneur, je viens faire ta volonté » :

« Me voici Seigneur » : Cette affirmation présuppose un engagement initial : Je suis là Seigneur, je m’engage à être là, présent tel que je suis  et non pas tel que je voudrais être. Je ne suis pas un rêve, je ne joue pas un rôle : je suis là tel que tu m’as créé : enfant de Dieu et en même temps pêcheur.

Le Christ nous dit qu’il est venu «  pour les brebis perdues d’Israël » : cela ne veut pas dire : Quand vous aurez atteint la perfection de votre corps et de votre âme je vous parlerai ! Si Jésus est venu et vient encore aujourd’hui nous visiter dans la prière, c’est pour nous sauver !

L’homme sans Dieu est l’homme qui refuse d’être sauvé, qui se suffit à lui-même et qui ne connaît pas Dieu car il pense qu’il n’a pas besoin de Lui.

Ainsi, se présenter tel que nous sommes devant le Christ nécessite un engagement de notre part : Aujourd’hui, je choisis de reconnaître que je suis enfant de Dieu, certes pauvre et pêcheur,  mais en même temps beau car à l’image de Dieu, libre par son Amour, prêtre, prophète et roi par le baptême et témoin du Christ.

Ne pas s’aimer ou ne voir que ses défauts c’est donc en réalité refuser d’être enfant de Dieu. C’est penser que Dieu n’a pas bien fait son travail avec moi !

Dire « Me voici Seigneur » est donc un acte d’amour et de confiance. C’est dire : Mes pêchés n’ont pas sur moi l’emprise que le malin voudrait bien leur donner, mes faiblesses ne me définissent pas. 

« Me voici Seigneur », voici ton enfant présent à Toi !

«… je viens faire ta volonté » : Dans « je viens », il y a je choisis, je me déplace, je change mon regard de perspective. Je ne suis pas accablé par le poids de mon pêché puisque tu viens me pardonner ! Je ne suis pas non plus immobile et renfermé sur moi, mais je me reconnais en Toi comme enfant du Père. Je te choisis et je tourne mon regard vers Toi, parce qu’en me regardant, c’est Toi que je regarde.

« Faire ta volonté » n’est pas faire quelque chose que je décide seul parce que je pense que c’est Ta volonté, parce que je veux obéir à une loi que je ne connais pas, parce que je veux « paraître » bien à tes yeux ! Ta volonté, je ne la connais pas encore ! Je ne sais parfois pas ce que tu veux de moi, mais je t’aime, et la confiance que tu as mise dans mon cœur m’invite à te suivre et à accomplir de grandes choses pour Toi !

« Parle Seigneur, ton serviteur écoute » :

Nous aurions tous tendance à vouloir transformer cette phrase en formule magique ! Cela serait en effet très simple de se cacher derrière la volonté du Seigneur pour ne pas avoir à faire de choix, à trancher, ou encore pour justifier nos actions !

Mais le Christ nous rappelle qu’il veut des hommes et des femmes debout, fiers et fidèles à sa parole !

Or, cette attitude de passivité ne nous entraîne pas à la confiance mais bien au contraire au repli sur soi ! Elle n’a donc rien de commun avec ce que le Seigneur veut pour nous. En effet, le Seigneur veut que nous déposions tout ce que nous sommes auprès de lui, dans la foi. Sinon, nous restons immobile et ne progressons pas. C’est d’ailleurs dans ces moments-là que nous pensons que Dieu est absent de nos vies, qu’il se cache. Pour autant, vivre avec le Seigneur, c’est bien tout remettre entre ses mains !

Alors dans quelles dispositions de cœur et d’esprit devons-nous être pour se mettre avec foi à l’écoute de la parole de Dieu ?

Dans cette invocation, nous demandons au Seigneur de « parler », et nous nous mettons dans la situation de celui qui « écoute ». Ecouter la parole de Dieu, ce n’est pas donner au Seigneur l’ordre du jour, et encore moins des pistes de réponse. Prenons ici l’exemple de notre Mère du ciel : la Vierge Marie. Elle n’a pas demandé au Seigneur de changer de projet pour elle, ni même négocié les conditions d’un contrat qu’elle passerait avec Dieu ! Elle a laissé le messager de Dieu lui parler et lui annoncer le projet que Dieu avait pour elle. Entièrement libre elle a donné sa réponse : « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. » (Luc, 1,38)

Dieu nous connaît déjà, incarnés dans nos vies, dans notre corps. Il connaît nos questionnements, nos souffrances. Ainsi, demander au Seigneur sa parole, c’est avoir confiance en lui, c’est laisser sa volonté agir dans nos vies, sans l’enfermer dans les catégories de notre raison et de notre intelligence ! Le Seigneur n’est pas forcément en train de nous répondre, il nous donne sa parole gratuitement.

Cela veut aussi dire que pour recevoir cette parole il faut se mettre dans la disposition du serviteur qui écoute. Le serviteur est celui qui veut suivre Dieu, qui dépend de lui, qui veut travailler pour lui et avant tout qui l’aime. La parole de Dieu, pour être reçue doit donc être écoutée non pas seulement par une intelligence rationnelle, mais par un cœur en qui Dieu a mis la foi. C’est parce qu’elle est écoutée d’abord par le cœur  que la parole de Dieu peut convertir notre intelligence au service de Dieu !

Quand j’écoute, je ne parle pas, je laisse mon cœur libre et ouvert pour que le Seigneur y sème cette parole par la grâce du Saint Esprit. Ne nous préoccupons pas de toujours trouver une signification immédiate à ce que nous dit Dieu dans sa parole mais laissons cette parole convertir notre cœur et notre intelligence.

Recevons donc la parole de Dieu comme un serviteur aimant, présent à Lui en disant : « Je ne connais pas ta volonté, le chemin que tu me prépares, mais j’ai confiance en Toi ! »

 

(avec la collaboration de M. de Cambourg)

 

 

Bienvenue !

 

     Soyez les bienvenu(e)s

            sur ce site !

 

     Welcome on this site ! 

 

J'espère que vous y trouverez la paix, la joie et l'enthousiasme en Christ que je tente de semer sur mon chemin de conversion...

 

          Bonne visite !

 

              Contact

 

delakippaalacroix@gmail.com

 

 

Espace abonnés

Fil d’actualité

 

Parole de Dieu 

 

Quelques citations du pape Benoît XVI

Les Psaumes

 

Lettre ouverte à l'Église

 

La famille est en train de brûler...

 

 

Ainsi s'accomplit l'Écriture...

Voir le Christ dans l'Ancien Testament.

 

Retrouvez-moi chaque lundi soir à 21H sur Radio Espérance.

 

Suivez-moi sur facebook

Nombre de visites